Celui qui est libéré dès cette vie :

Celui qui est libéré dès cette vie :

ciel

Demeure tel qu’il est.
N’est plus ici.
Est dénué de désirs.
Fait les choses sans effort.
N’est pas lié à un endroit particulier.
Demeure dans son Soi naturel et n’a pas de masque.
Est déjà Cela et demeure Cela.
Reste à tout moment relaxé au plus profond de son coeur.
Resplendit et semble ne pas avoir de corps.
Vit à la fois sur le plan absolu et relatif.
Connaît Cela par quoi tout est connu.
Est indifférent, parce que ce monde est un spectacle de magie.
Est celui dont le corps est dissous dans le néant.
Est celui qui a expérimenté les sens de toutes les Écritures.
A des éclairs d’inspiration de temps en temps, quand c’est nécessaire.
Est devenu tout. Il ne peut être troublé par quiconque.
Est Nirâlamba , n’a aucun support extérieur.
Ne va pas selon sa propre volonté, ni ne suit celle de quiconque.
Resplendit brillamment et n’a pas peur de la mort, qui est la peur ultime.
Est un expert en tout ce qu’il fait et n’est pas agité par quoi que ce soit.
N’est pas séduit par les objets du monde. Il n’a absolument rien à faire.
Est victorieux sur le chemin spirituel et est toujours dans la félicité ultime, l‘ânanda.
Ne fait jamais quoique ce soit de sa propre volition. Il sait trouver dans la vie la pleinitude de la joie.
Peut aussi aller dans des états émotionnels qui paraissent incontrôlés à cause de la Volonté divine.
N’a pas de pensées; celles-ci glissent indéfiniment les unes sur les autres comme des spaghettis…
Ne dit même pas : “Je suis Cela”, puisque dans le “Je suis Cela”, il y a dualité, celui qui voit et Cela.
Est libre des tentacules du mental. Il est celui dont le mental est libéré de toutes limitations.
Il est toujours éveillé, toujours vigilant, c’est le veilleur sur sa tour. Il vit et demeure dans son propre Soi.
Ne donne aucune attention à quoique ce soit. Quand il voit, et il ne voit rien. Il sait qu’il n’y a rien d’autre que lui.
Est un Mahâtma, un saint dont l‘âme s’est dilatée. Il trouve que le monde entier est en son propre Soi. Il y voit sa propre expansion.
Est celui qui ne parle jamais, même si il est engagé dans des conversations. Il est celui dont le savoir vient de la Source des sources, le Seigneur.
Est celui qui est calme même quand il est en colère.
Est celui qui n’a pas d’esprit ou de vibrations mentales. Il est dans l’unmani bhâva , là où il n’y a pas de mental. Toutes les souffrances l’ont quitté, et ce pour de bon.
Vit en pratique d’une façon naturelle comme un homme ordinaire. Il ne porte aucun masque et ne prend pas différents visages en différentes occasions. Il ne calcule pas, il n’a pas de but à atteindre en portant un masque. Tout ce qu’il fait, il le fait parfaitement. Il est toute conscience.

 

Swami Shantânanda Puri